Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maëster sur le net
  • Les aventures de Maëster sur le net
  • : Auteur de Bande Dessinée (Fluide Glacial, Le Lombard, Glénat), autodidacte (ça veut dire que je conduis mes doigts tout seul), soupe-au-lait et esthète de l'art.
  • Contact

Ci-dessus

 
J'avais d'abord pensé écrire "Dentiste" (à cause de "email -> ok") mais je me suis dit que cela ferait fuir tout le monde.

 

D'où "Lavabo".

Farfouillage

Le plat du jour


Le Blog de Yal
à découvrir d'urgence.

Yann Lesacher
illustrateur, peintre, croqueur,
un dessineux comme je les aime.
 

ds-1
 Cliquer ici pour sa version de Claudia Cardinale


Dans Les Tiroirs

Texte Libre

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère, "toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits." Donc, merci de ne pas balancer mes dessins et mes images aux quatre coins de l'internet ou d'ailleurs...

 

Important : Les commentaires étant modérés, ils n'apparaîtront qu'après validation de ma part. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir s'afficher immédiatement.

(C'est valable aussi pour l'hypocrite lectrice, ma (moins) semblable, ma soeur... et plus si affinités, et pour les quelques ignares égarés ici, la phrase est empruntée à M. Charles Baudelaire, dans ses bien jolies "Fleurs du Mal")

Sur La Table

18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 15:55



J'avance sur mes pages péniblement,
ces temps-ci. L'impression de labourer
une terre caillouteuse.


undefined

Problèmes de papier, de plumes
(on ne trouve plus que très difficilement
des plumes à la fois souples et rigides).

Il faut en tester beaucoup
pour en trouver une qui soit bonne...
Mais elle ne dure pas éternellement.
Chaque plume est différente,
même de marque et de fabrication identiques.


undefined

J'ai heureusement trouvé une encre
de Chine digne de ce nom, que les coups
de gomme n'affadissent pas
(Rohrer & Kli
ngner, marque allemande).


undefined

Mais l'encrage reste laborieux...


undefined

undefined

undefined

Comme beaucoup d'auteurs, j'ai l'impression
d'y perdre toute l'énergie et la spontanéité du
crayonné.

undefined

undefined

undefined

Partager cet article

Repost 0
Published by Maëster - dans Boulot qui avance
commenter cet article

commentaires

GIGANT Michael 15/09/2008 14:54

Moè ok, chaque plumes est différente, mais ta main tremble uniquement en fonction de s'que tu a bu la veille...mouhahahahahaSigné:Un lecteur de 20ans d'age de lecture du fluide (namoureu d'une bonne soeur trasch...donc fan de vous, cher monsieur)Bonne continuation, bon trait :-)

Moli 05/06/2008 20:59

bonjour, c'est un vrai plaisir de découvrir votre travail sous cet angle, merci de nous faire partager celui-ci. Et moi de baver devant les crayonnés...amicalement, Moli 

Sémiramis 22/04/2008 22:30

merci pour cette petite part d'intimité...petit mot pour marquer mon passage après une longue absence... j'ai rattrapé mon retard ...merci pour tous ces dessins qui m'épatent toujours autant , tant pour la qualité des croquis que le choix de stitres et la réparti sur l'actualité

Lionel 13/04/2008 21:27

Bonjour,Pourquoi ne laissez vous pas le crayonné? Je trouve ça plus joli. Malheureusement, très peu de dessinateurs le laissent et c'est rarement dans des albums...                                              un fluide glacial lecteur

Maëster 14/04/2008 10:39





C'est à dire que le crayonné est une étape intermédiaire, qui peut avoir un intérêt, certes, mais n'est pas la finalité de la BD.
Laisser le crayonné rendrait la lecture confuse, ou alors il ne faut plus encrer. Il existe des ouvrages, tirages de tête ou autres, qui reprennent les crayonnés, mais comme moi, je les repasse à
l'encre, il n'en reste nulle trace.
A part sur ce blogue.


bob 02/04/2008 16:01

Oui c'est agaçant cette spontanéité du trait qui se perd dans l'encrage.Pourquoi ne pas essayer de faire un crayonné qui met simplement en place des volumes sommaires, et puis ensuite rajouter les détails directement à l'encrage?