Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maëster sur le net
  • Les aventures de Maëster sur le net
  • : Auteur de Bande Dessinée (Fluide Glacial, Le Lombard, Glénat), autodidacte (ça veut dire que je conduis mes doigts tout seul), soupe-au-lait et esthète de l'art.
  • Contact

Ci-dessus

 
J'avais d'abord pensé écrire "Dentiste" (à cause de "email -> ok") mais je me suis dit que cela ferait fuir tout le monde.

 

D'où "Lavabo".

Farfouillage

Le plat du jour


Le Blog de Yal
à découvrir d'urgence.

Yann Lesacher
illustrateur, peintre, croqueur,
un dessineux comme je les aime.
 

ds-1
 Cliquer ici pour sa version de Claudia Cardinale


Dans Les Tiroirs

Texte Libre

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère, "toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits." Donc, merci de ne pas balancer mes dessins et mes images aux quatre coins de l'internet ou d'ailleurs...

 

Important : Les commentaires étant modérés, ils n'apparaîtront qu'après validation de ma part. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir s'afficher immédiatement.

(C'est valable aussi pour l'hypocrite lectrice, ma (moins) semblable, ma soeur... et plus si affinités, et pour les quelques ignares égarés ici, la phrase est empruntée à M. Charles Baudelaire, dans ses bien jolies "Fleurs du Mal")

Sur La Table

3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 21:32


Certains d'entre vous, dans leur infinie générosité, n'hésitent pas
à m'attribuer à longueur de commentaires le titre élogieux et flatteur de "Maître"
(jouant habilement sur la sonorité de mon pseudo choisi à cet escient).

Certes, cela flatte l'encolure de mon ego.
(et un blogue n'est-il pas au départ fait pour nourrir ce fier animal
qui piaffe en chacun de nous ?)

Cela agace aussi quelques pisse-froids (mais on s'en fout)

Cependant, ma modestie naturelle et le regard de l'Histoire veulent
que je rétablisse ici une réalité incontournable :

il n'y a, pour moi, qu'un seul Maître.

J'ai eu le privilège de le côtoyer un peu, d'humer le doux parfum de sa gloire
dans l'ombre de son manteau de lourd brocard pourpre bordé d'hermine,
et il consentit à m'élever (au grain) au rang de
Soixante-Quinze-Senti-Maître.

Ce qui renvoie les prétentions de quelque gloire du porno
à plus d'humilité, vous en conviendrez.



L'unique, le seul, Gotlib
(que le Très Haut le préserve des vilains et des contrôleurs du fisc)





Partager cet article

Repost 0
Published by Maëster - dans maester
commenter cet article

commentaires

bastignax 16/05/2007 22:35

c'est vrai, MAÎTRE, Gotlib est le MAîTRE

ironande 10/01/2007 15:31

Non content de dessiner très bien, de coloriser ces dessins de mains expertes, je dois vous féliciter pour cette si belle maîtrise de l'aquarelle.
Bravo, c'est, et d'une, très ressemblant ; et de deux, superbe !

Gords 08/06/2006 13:50

Rassurez moi... le Trés Haut censé veiller sur Le Maître, c'est Goscinny, n'est-ce pas ?aucune autre personne (ou chose) désignable par "Très Haut" ne saurait convenir, n'est-ce pas ?Et, oui, je ne découvre ce blog qu'aujourd'hui.Des décennies de progès informatiques pour me permettre enfin d'avoir l'impression de parler en direct à Maester !!!Un coup à me faire aimer le progès.

Jen-Raymond 10/05/2006 21:29

Il est beau. En plus je dessine comme lui.Enfin, mon traît de collégien s'inspirait beaucoup de celui de Maître Gotlib, aujourd'hui je garde un peu de son influence , mais est vrai qu'en matière de caricature totale de la moindre trogne, du moindre objet, Franquin et l'impressionantissime commandeur éternel. Snirfl.

Cédric Girard 09/05/2006 15:03

Je partage l'avis éclairé de Flo-h concernant ce portrait ; il y a qqchose de je ne sais quoi se rapprochant de "l'effet Joconde"...
Bravo Monsieur Maëster, vous êtes un vrai artiste (en plus d'un digne successeur pour celui que vous adûlez)
 
Cédric, fervent admirateur du Maëster et de son maître !