Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maëster sur le net
  • Les aventures de Maëster sur le net
  • : Auteur de Bande Dessinée (Fluide Glacial, Le Lombard, Glénat), autodidacte (ça veut dire que je conduis mes doigts tout seul), soupe-au-lait et esthète de l'art.
  • Contact

Ci-dessus

 
J'avais d'abord pensé écrire "Dentiste" (à cause de "email -> ok") mais je me suis dit que cela ferait fuir tout le monde.

 

D'où "Lavabo".

Farfouillage

Le plat du jour


Le Blog de Yal
à découvrir d'urgence.

Yann Lesacher
illustrateur, peintre, croqueur,
un dessineux comme je les aime.
 

ds-1
 Cliquer ici pour sa version de Claudia Cardinale


Dans Les Tiroirs

Texte Libre

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère, "toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits." Donc, merci de ne pas balancer mes dessins et mes images aux quatre coins de l'internet ou d'ailleurs...

 

Important : Les commentaires étant modérés, ils n'apparaîtront qu'après validation de ma part. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir s'afficher immédiatement.

(C'est valable aussi pour l'hypocrite lectrice, ma (moins) semblable, ma soeur... et plus si affinités, et pour les quelques ignares égarés ici, la phrase est empruntée à M. Charles Baudelaire, dans ses bien jolies "Fleurs du Mal")

Sur La Table

16 septembre 2006 6 16 /09 /septembre /2006 14:17



D'après un sondage TNS Sofres,
42% des français seraient favorables
au rétablissement de la peine de mort
abolie il y a 25 ans...








Partager cet article

Repost 0
Published by Maëster - dans Actu qui tue
commenter cet article

commentaires

EugÚne 19/09/2006 12:28

"J' ai eu l' occasion de travailler au planning familial et absolument aucune des femmes ou filles que j' ai rencontré et qui venaient pour une IVG ne prenaient la chose à la legere et encore moins pour une methode de contaception"Une fois qu'elle sont devant le fait accompli, en effet , elles tombent de haut. Je n'ai pas dis le contraire.

EugÚne 19/09/2006 12:26

Plutôt que de blâmer (en les taxant de légèreté) des jeunes filles qui, faute d'information suffisante ou d'accès à des méthodes contraceptives, se retrouvent dans l'obligation d'avoir recours à l'IVG, parlons des responsabilités. Car, si "les nanas baisent de plus en plus jeunes" (vous avez le constat bien leste), pour être enceintes, il faut bien qu'elles le fassent avec des mâles reproducteurs (si jeune Mabuse). Sont-ils exonérés de toute responsabilité dans votre vision schématique (que je brocardais avec ironie dans ma dernière réponse) ?C'est dommage, j'avais écris tout un long message, mais apparement, le site d'over-blog buguait.Alors je fais la faire plus courte. Non: les hommes ne sont pas exonérés de toutes responsabilités. Les filles non plus, et ça reste leur corps, donc logiquement, elle ont plus de responsabilités vis à vis de celui-ci que les mecs. Vous me parliez de schéma, mais poser la fille en victime innocente d une grossesse non desirée, car mal informée et se retrouvant obligée d'avorter c'est aussi un schéma.Je constate juste, comme vous le disiez , que ceux là même qui sont pour l'avortement inconditionnel sont aussi contre la peine de mort. Je mettais aussi l'accent sur le fait que je sais de part mon expérience personnel et professionel que beaucoup de jeunes  filles (sans doute mal informée certes) envisagent l'avortement comme un moyen de contraception. On est loin de la souffrance engendrée par un avortement (souffrance moral, culpabilité) , et j'ajoutais que c'etait cette espece de négligence pour la vie (l'acte d'avortement qui passerait pour une chose normal) qui me gêne.Pas l'avortement lui même. Qu'on avorte, tres bien, je ne suis pas contre, mais que ça devienne pour certain(es) une chose banale, comme pisser ou chier, ça m'embête un peu oui.Je ne fais pas de généralités, je parle juste de ce que je connais (pour l'avoir vu  et entendu -puisque les statistiques n'ont pas l'air de vous convaincre)Bon, je vais voir vos autres planches.

stan prozak 19/09/2006 06:59

Y en a de mignonnes, des shampouineuses ?

Ma conscience professionnelle m'interdit de répondre. Maintenant, faut voir, un petit chèque la soulagerait peut être. A moins qu'un petit dessin :)

bof 18/09/2006 22:14

Juste comme ça sur l' avortement.
 
J' ai eu l' occasion de travailler au planning familial et absolument aucune des femmes ou filles que j' ai rencontré et qui venaient pour une IVG ne prenaient la chose à la legere et encore moins pour une methode de contaception

stan prozak 18/09/2006 18:58

Dans la vraie vie, celle où l'on meurt et où l'on paye des impôts, je suis prof dans un centre de formation d'apprentis. J'ai la grande joie d'essayer de faire rentrer quelques subtilités de base du français et de l'histoire sous la blonde frange de futures coiffeuses.
Et bien, elles sont toutes pour la peine de mort car, voyez vous, elles ont peur de se faire violer. J'ai beau leur faire remarquer que nous avons d'autres préoccupations comme par exemple les matchs de foot et la bière, rien n'y fait. Il faut réintroduire la peine de mort car ils faut les faire souffrir ...... le "qui" restant assez brumeux.
Il me semble que, quand j'estions jeune, un peu juste après l'extinction des derniers Tyrannosaures Rex et autres ptérodactyles, nous étions un peu plus tolérant ..... à moins que je ne regarde le passé à travers deux madeleines.

Maëster 18/09/2006 20:15

La peur est un petit poison insidieux que l'on distille fort bien et qui gangrène bien des idées. Surtout, ça permet de garder le contrôle ; les gens qui ont peur (pour leur vertu, leur voiture, leur emploi, leur TV écran plasma acheté à crédit...) sont dociles, malléables et prêts à marcher au pas (en cas de besoin).A petite échelle, la peur du violeur (ou du jeune des banlieues brûleur de voitures) détourne l'attention des sujets importants. A grande échelle, la peur (du terrorisme) permet de faire passer dans les faits et dans les habitudes des lois liberticides type "Patriot Act".A tous les coups, la peur rassemble. La peur est l'engrais favori des campagnes électorales.Y en a de mignonnes, des shampouineuses ?