Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maëster sur le net
  • Les aventures de Maëster sur le net
  • : Auteur de Bande Dessinée (Fluide Glacial, Le Lombard, Glénat), autodidacte (ça veut dire que je conduis mes doigts tout seul), soupe-au-lait et esthète de l'art.
  • Contact

Ci-dessus

 
J'avais d'abord pensé écrire "Dentiste" (à cause de "email -> ok") mais je me suis dit que cela ferait fuir tout le monde.

 

D'où "Lavabo".

Farfouillage

Le plat du jour


Le Blog de Yal
à découvrir d'urgence.

Yann Lesacher
illustrateur, peintre, croqueur,
un dessineux comme je les aime.
 

ds-1
 Cliquer ici pour sa version de Claudia Cardinale


Dans Les Tiroirs

Texte Libre

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère, "toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits." Donc, merci de ne pas balancer mes dessins et mes images aux quatre coins de l'internet ou d'ailleurs...

 

Important : Les commentaires étant modérés, ils n'apparaîtront qu'après validation de ma part. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir s'afficher immédiatement.

(C'est valable aussi pour l'hypocrite lectrice, ma (moins) semblable, ma soeur... et plus si affinités, et pour les quelques ignares égarés ici, la phrase est empruntée à M. Charles Baudelaire, dans ses bien jolies "Fleurs du Mal")

Sur La Table

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 18:51



Ainsi donc le dernier geste (posthume)
de Maurice Papon aura été en direction
de ses victimes (qui furent légion)
en se faisant enterrer malgré tout
avec sa breloque.

Peut-être pour prouver au monde que,
même au fond de l'ignominie, il peut rester
un doigt d'honneur...







Partager cet article

Repost 0
Published by Maëster - dans Actu qui tue
commenter cet article

commentaires

Eric 25/06/2007 17:22

Je connaissais le Maëster dessinateur, je suis bluffé, sur le cul, soufflé,... (les mots me manquent) en voyant la légende...Que dire d'autre, sinon merci pour ce chef-d'oeuvre !Amitiés toutes hélvétiques, ou parfois l'Actu Tue aussi (hélas)

Mélanie 24/02/2007 00:29

Je crois que j'ai compris pourquoi il tenait à se faire enterrer avec sa médaille. Il espère la placer dans l'autre plateau de la balance, lorsqu'au Jugement dernier sera pesée son âme.
Il est vrai que pour contrebalancer le poids d'une âme si noire, il faudrait un sacré poids.
Mais désolée Maurice, à mon avis, même la somme de toute la matière de l'univers ne réussirait pas à influencer le choix de ton affectation.
Seules tes victimes pourraient te pardonner, alors, du fond de ton néant ouvre les yeux et contemple ces milliers d'iris brûlantes qui te demanderont  "POURQUOI?" jusqu'à ce qu'elles obtiennent réponse.
J'espère pour toi que tu en as une.
 
(Désolée, cher maître, je me suis laissée emportée).
 

Clandestina 23/02/2007 23:05

Très bon résumé de la situation (malheureusement...)

Demön 23/02/2007 12:27

Monsieur,
Je tiens à vous écrire que je suis scandalisé par votre dessin. En effet, la Légion d'honneur ne se porte pas au doigt ! Voilà le résultat de cescampagnes impudiques pour l'usage des préservatifs...
Sinon, je tiens à préciser que nous aurions pu être plus nombreux aux obséques de notre camarade, si la maisond e retraite "La Kommendentür" avait bien voulu laisser sortir certain d'entre nous (beaucoup d'anciens préfets d'ailleurs).
Enfin, Maurice, dans un de ses premiers testament, avait souhaité se faire incinérer et faire jeter ses cendres dans la Seine en souvenir de son rôle actif dans le maintien de l'ordre des manifestations des algériens du 17 octobre 1961 et du 8 février 1962.
Repose en paix, Momo.
Tout ça pour dire que rien n'est à prendre au sérieux dans ce monde de fous...

Soeur Marie ThérÚse 23/02/2007 11:38

Maître Maester...quel bonheur de découvrir (enfin..ou plutôt seulement) que vous avez un blog !!!!!!!!!!!
Bref la larme d\\\'émotion passée, ce sont les larmes de rire...
Trés bonne caricordure de Papon...elle aurait pu effectivement être en une du Monde