Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maëster sur le net
  • Les aventures de Maëster sur le net
  • : Auteur de Bande Dessinée (Fluide Glacial, Le Lombard, Glénat), autodidacte (ça veut dire que je conduis mes doigts tout seul), soupe-au-lait et esthète de l'art.
  • Contact

Ci-dessus

 
J'avais d'abord pensé écrire "Dentiste" (à cause de "email -> ok") mais je me suis dit que cela ferait fuir tout le monde.

 

D'où "Lavabo".

Farfouillage

Le plat du jour


Le Blog de Yal
à découvrir d'urgence.

Yann Lesacher
illustrateur, peintre, croqueur,
un dessineux comme je les aime.
 

ds-1
 Cliquer ici pour sa version de Claudia Cardinale


Dans Les Tiroirs

Texte Libre

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère, "toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits." Donc, merci de ne pas balancer mes dessins et mes images aux quatre coins de l'internet ou d'ailleurs...

 

Important : Les commentaires étant modérés, ils n'apparaîtront qu'après validation de ma part. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir s'afficher immédiatement.

(C'est valable aussi pour l'hypocrite lectrice, ma (moins) semblable, ma soeur... et plus si affinités, et pour les quelques ignares égarés ici, la phrase est empruntée à M. Charles Baudelaire, dans ses bien jolies "Fleurs du Mal")

Sur La Table

31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 13:54

 

 

Notre Superprésident est sur tous les fronts.


Superpr--sident.jpg





.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maëster - dans Actu qui tue
commenter cet article

commentaires

Blequin 02/09/2007 20:04

Encore une fois, je me suis fait couper l'herbe sous le pied par plus fort que moi ! Maître, vous avez publié ce dessin alors que j'étais en vacances en Sarthe, et c'est seulement à mon récent retour que je l'ai découvert, alors que j'avais moi aussi, dans une planche de B.D., déguisé le président en Superman. Sauf que moi, je ne l'avais pas appelé Sarkoman mais Supernain, encouragé par la proximité morphologique et phonétique de "Nain" et de "Man". Cela dit, votre supériorité n'est pas à démontrer. 

Fredogino 06/08/2007 14:49

Bonjour, dis donc toi qui es une espèce de génie magnifique de la bédé, tu voudrais pas être sympa avec ceux qui se baladent sur ton blog et faire de ton bandeau un retour vers l'accueil ? C'est beaucoup plus simple pour le visiteur que le petit lien de "présentation" et pas très compliqué à faire si je me rappelle bien.

Maëster 06/08/2007 17:04

Vos désirs sont désordre.

Arnaud 06/08/2007 14:30

Bien sûr cher Maître, je suis au courant que sur ce blog vous êtes caricaturiste, et non reporter, et que c'est dans la nature du caricaturiste d'exagérer les traits de ces sujets, et non de faire dans la nuance (car la vérité est forcément pleine de nuances...).Maintenant, en ce qui concerne la mauvaise foi, on considérera qu'elle aussi fait partie intégrante de la caricature...Non parce que m'assimiler aux flics tabasseurs et assassins de manifestants algériens de 1961, oui effectivement, c'est une injure gratuite !... Puis faire "comme si" vous ne m'aviez accusé que d'être "respectueux de la Loi et de l'Ordre", ça c'est de la mauvaise foi...Bien sûr vous n'avez jamais dit que "tous les policiers..." etc... maintenant, vous avez bien montré que dans le moindre évènement opposant des policiers à tel ou tel citoyen, votre premier réflexe est de croire que le policier est a priori coupable... qu'un enfant se fasse écraser sur un passage piéton ou bien qu'un type meure durant son arrestation...Moi, contrairement à ce que vous dites, je ne fais pas une confiance aveugle à la police. Mais j'ai tendance à croire que dans l'ensemble elle fait plutôt bien son boulot. Par conséquent, face à un évènement dramatique comme ceux que vous avez traités dans vos dessins, moi j'essaie d'en savoir plus avant de me faire une opinion.Mais bon... quand j'y réfléchis, je ne cherche pas vraiment en fait à vous critiquer. Vous faites du dessin d'actualité, avec talent et humour. D'autres le font aussi, et c'est normal. C'est presque un "genre littéraire".Là où parfois ça me gêne, c'est quand l'auteur, au delà de son dessin, fait à chaud et dans l'intention manifeste de caricaturer une personnalité ou un évènement, se prétend détenteur de la vérité. On ne peut pas écrire le "J'accuse" de Zola tous les jours...

Maëster 06/08/2007 17:00

Poum, interprétation : je ne vous ai jamais assimilé aux flics baveurs de 61, je vous ai rappelé certains événements en insinuant avec une certaine ironie, certes pour vous titiller, que vous auriez peut-être été du côté de la police à cette époque, ce qui ne fait pas de vous un tabasseur ni un assassin, cher monsieur, tout juste un imbécile (dans le cas où). C'est juste histoire de dire que la police n'est pas toujours irréprochable et au-dessus de tout soupçon, a contrario de ce que vous avez l'air de placer en exergue de votre pensée (unique ?). Poum, interprétation bis : vous prétendez que je mets en cause la police dans "le moindre événement opposant des policiers à tel ou tel citoyen". Outre que les deux événements auxquels vous faites allusion ne sont pas des moindres (il y a eu mort d'homme ou d'enfant à chaque fois), leurs circonstances restent suffisamment sujettes à caution pour qu'on se pose quelques questions légitimes. Poum, mauvaise foi : vous m'avez d'ailleurs relancé sur un triste fait divers d'un homme abattu par la police, après avoir fait feu sur celle-ci. Vous sembliez attendre de ma part une prise de position que je n'ai pas prise, la situation ne me semblant pas relever en l'occurrence de circonstances suspectes (ce qui n'est pas le cas, à mon avis, des deux affaires précédentes que j'ai évoquées, sans d'ailleurs en tirer des conclusions mais en posant simplement des questions). Poum, désinformation : je n'ai jamais prétendu détenir et professer la Vérité (qui, comme chacun sait, est tailleur, dans le Sentier). C'est donc bien vous qui vous érigez en accusateur, me déniant le droit pourtant élémentaire à la caricature et au questionnement de l'information. A ce titre, je considère que la conversation s'arrête là car je n'ai pas de temps à perdre avec des obtus du bulbe qui s'écoutent écrire. Gardez vos arguties pour les apéros qui s'éternisent où vous ferez sans doute illusion. Fin de communication.

Arnaud 06/08/2007 11:14

Je suis sûr que vous auriez été très bien, en 61, très respectueux de la Loi et de l'Ordre. Rhoooh... c'est quoi cette injure gratuite ?... Alors comme ça, si je critique votre approche systématique et a priori de la police, du coup je deviens un massacreur potentiel de manifestants ?...Et si on partait plutôt du principe que si les noirs ne sont pas forcément des voyous, alors les policiers ne sont pas non plus forcément des enfoirés... et si on disait même que dans les deux cas, ce n'est qu'une petite minorité...Hein ?... Dites...

Maëster 06/08/2007 12:19

"Injure gratuite" ??? Vous estimez qu'être "respectueux de la Loi et de l'Ordre" est injurieux ? Je n'ai jamais dit, jamais écrit, jamais dessiné que tous les policiers étaient des enfoirés racistes. Le prétendre ou le sous-entendre comme vous (et quelques autres) avez pu le faire est une interprétation tendancieuse dont je vous laisse la responsabilité et qui vous apparente pour moi à la démarche trollesque (relancer sans cesse les polémiques sans tenir compte de ce qui est dit en face, faire des amalgames grossiers et jouer de la mauvaise foi). Je dis, j'écris et je dessine que cela existe (des policiers racistes aux procédés douteux) et qu'il est du devoir de tout citoyen d'interroger l'institution dès lors qu'il y a risque ou soupçon de dérapage. Le devoir de vigilance semble vous échapper, je (vous) rappelais juste qu'en d'autres temps (révolus ?), la police française n'a pas été irréprochable et il ne s'agissait pas là de "dérapages incontrôlés" mais d'une volonté délibérée de la hiérarchie.  Libre à vous de l'ignorer et de lui faire une confiance aveugle, permettez qu'on ne partage pas cette vision idyllique sans que cela soit nécessairement une "approche systématique et a priori de la police".

Gecko 03/08/2007 23:13

Et voici , " Khadafi mon ami " récit compté par Nicolas Sarkozy . C'est marrant quand même ... Le méchant qui trafiquotte avec le pas gentil . Pour rester dans le monde Maêsterien , c'est comme reconter : " Gargamel chez Zantafio " ! Ah ah ! Les cons ...