Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maëster sur le net
  • Les aventures de Maëster sur le net
  • : Auteur de Bande Dessinée (Fluide Glacial, Le Lombard, Glénat), autodidacte (ça veut dire que je conduis mes doigts tout seul), soupe-au-lait et esthète de l'art.
  • Contact

Ci-dessus

 
J'avais d'abord pensé écrire "Dentiste" (à cause de "email -> ok") mais je me suis dit que cela ferait fuir tout le monde.

 

D'où "Lavabo".

Farfouillage

Le plat du jour


Le Blog de Yal
à découvrir d'urgence.

Yann Lesacher
illustrateur, peintre, croqueur,
un dessineux comme je les aime.
 

ds-1
 Cliquer ici pour sa version de Claudia Cardinale


Dans Les Tiroirs

Texte Libre

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère, "toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits." Donc, merci de ne pas balancer mes dessins et mes images aux quatre coins de l'internet ou d'ailleurs...

 

Important : Les commentaires étant modérés, ils n'apparaîtront qu'après validation de ma part. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir s'afficher immédiatement.

(C'est valable aussi pour l'hypocrite lectrice, ma (moins) semblable, ma soeur... et plus si affinités, et pour les quelques ignares égarés ici, la phrase est empruntée à M. Charles Baudelaire, dans ses bien jolies "Fleurs du Mal")

Sur La Table

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 09:21









.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maëster - dans Actu qui tue
commenter cet article

commentaires

GPI 26/08/2008 10:05

Paul Boyer: (je sais de quoi je parle...)Moi aussi, j'ai déjà donné, merci!Mais là n'est pas la question, on ne peut pas choisir le sens des mots selon ses convenances politiques, à moins que...Et un jour seulement réservé aux présent d'anniversaire, évidemment. Voilà de la gloire pour vous ! - Je ne sais ce que vous entendez par “gloire”, dit Alice. - Heumpty-Deumpty sourit d' un air méprisant. - Bien sûr que vous ne le savez pas, puisque je ne vous l'ai pas encore dit. - J'entendais par là : “Voilà pour vous un bel argument sans réplique !” - Mais gloire ne signifie pas “bel argument sans réplique”, objecta Alice. - Lorsque moi j'emploie un mot, répliqua Heumpty-Deumpty d'un ton de voix quelque peu dédaigneux, il signifie exactement ce qu'il me plaît qu'il signifie… Ni plus, ni moins. - La question est si vous avez le pouvoir de faire que les mots signifient autre chose que ce qu'ils veulent dire. - La question est, riposta Heumpty-Deumpty, est de savoir qui sera le maître… Et un point c'est tout.

Maëster 01/09/2008 17:46





Vous devriez prendre rendez-vous avec Paul Boyer pour discuter autour d'un verre.


Paul Boyer 25/08/2008 15:44

"vous faire haïr du plus grand nombre". Moui. Mais cela ne signifie pas non plus que le plus grand nombre ait raison, vous le savez bienJe le sais d'autant mieux que le plus grand nombre est contre mon avis (et donc a forcément tort) sur divers sujets, comme la dimension artistique de la corrida ;-)Et comme vous le voyez, vous n'avez le monopole ni de la mauvaise foi, ni du parti pris et encore moins de l'obstination... Olé !

Maëster 25/08/2008 16:01





Pas sûr que le plus grand nombre soit d'avis contraire au vôtre en ce qui concerne les prétentions (alibi) de portée artistique de la boucherie en tutu dite corrida.


Paul Boyer 25/08/2008 10:56

@GPI "L'intelligence c'est la capacité à résoudre des problèmes"Non.L'intelligence fait partie de ces choses qu'il est difficile de définir. Nombreux sont ceux qui ont essayé... en vain.Le QI, qui se voulait une mesure objective de l'intelligence, ne mesure, de l'aveu de son créateur, que ... le QI. Il n'est que de mesurer la quantité d'imbéciles qui font partie de Mensa (donc avec un QI supérieur à celui de 98% de la population) pour s'en convaincre (je sais de quoi je parle...)La capacité à résoudre des problèmes est assurément une forme d'intelligence.La capacité à poser les bonnes questions (identifier les problèmes qu'il faut résoudre) est assurément une forme d'intelligence, pour le moins aussi importante.L'intelligence émotionnelle est de plus en plus couramment comprise comme une forme d'intelligence complémentaire du QI, et qui ne lui est pas très fortement corrélée.Votre capacité d'une part à écrire des commentaires grammaticalement corrects, avec une structure cohérente et une cohérence forte, et d'autre part à vous faire haïr du plus grand nombre sans qu'il semble que cela était votre objectif, est caractéristique de ces personnes dotées d'un gros QI et d'une faible intelligence émotionnelle (qui sont légion à Mensa). Je connais le problème et ne peux que vous recommander très vivement la lecture ou la re-lecture de "L'intelligence émotionnelle".

Maëster 25/08/2008 12:59




"vous faire haïr du plus grand nombre". Moui. Mais cela ne signifie pas non plus que le plus grand nombre ait raison, vous le
savez bien.

Si je suis agacé par certains commentaires de GPI, c'est surtout par sa tendance à n'examiner qu'un élément hors du tout et à extrapoler autour ; je fais un dessin contre Poutine dans cette
histoire de Géorgie, donc je véhicule la propagande américaine. C'est un peu court, c'est surtout très réducteur.

Quiconque connait ce blogue depuis assez longtemps a compris que je pouvais être de parti pris, voire de mauvaise foi (je l'assume et le revendique), mais comprendra aussi qu'un dessin n'uillustre
qu'un aspect d'une situation donnée à un instant donné.


bdouebe 24/08/2008 13:14

GPI : comme beaucoup on vient (très) souvent ici pour apprécier l'humour ravageur du maitre alors sois gentil : sors ! mercic'est grâce aux pénibles comme toi que certains auteurs ont fermé leurs commentaires... merci

Maëster 24/08/2008 13:57





Oui, enfin, si je le jugeais trop pénible, je ne publierai pas ses commentaires. C'est plus efficace que de tout fermer.

Vous êtes gentil de vouloir me protéger mais je suis assez grand pour faire le ménage moi-même.

Fermer les commentaires ne fait pas partie de mes tactiques de défense (pour tout dire, un blogue sans ses commentaires présente à mes yeux peu d'intérêt, à part la satisfaction narcissique de voir
ses oeuvres sur écran).


Marcel 24/08/2008 12:46

GPI>"Il doit y avoir un moment que vous ne l'avez pas relu, le tyran n'est rien sans "la lie du royaume" qui le sert."Ne pas l'avoir relu depuis longtemps (je vais le relire, promis !) ne m'empêche pas de me rappeler chaque jour qu'il n'y a pas de pouvoir sans valets.En voici une illustration récente, et une autre.C'est ce qu'on retrouve dans le comportement des kollabos pendant la 2ème guerre mondiale, dans tous les pays occupés mais aussi parmi les peuples colonisés où le sale travail était confié, la plupart du temps, aux indigènes.Cela ne doit pas faire oublier, en prenant le seul exemple de la France occupée, que si les résistants et réfractaires étaient une infime minorité agissante, les kollabos ne représentaient, eux aussi, qu'une minorité du peuple français "non résistant" dont une partie, au moins, aidait les résistants, les réfractaires et autres victimes désignées dans la mesure de leurs moyens, ne serait-ce qu'en ne les dénonçant pas.On ne peut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.J'ai déjà évoqué le cas des colonies mais on peut remonter dans l'histoire et la géographie aussi loin que l'on veut on retrouvera les mêmes situations.

Ceux qui détiennent le pouvoir (quel que soit le moyen employé pour l'obtenir).


Ceux qui font allégeance afin d'en grapiller des miettes ou les apparences (pensez aux "socialistes" du gouvernement et ceux qui rêvent d'en être ainsi qu'à Mme Amara et M. Hirsch) en se trouvant toujours d'excellentes raisons de le faire.


Ceux qui subissent et s'efforcent de survivre.

Maintenant on pourrait comparer ça aux comportements des animaux supérieurs sociaux : meutes de canidés, troupeaux de bovins, volailles du poulailler, groupes de rats, etc...Comparaison trompeuse car l'homme est le seul animal à disposer d'autres moyens pour s'organiser que les seuls rapports de force.Il m'arrive parfois d'éprouver une profonde lassitude à voir sempiternellement les mêmes schémas se reproduire : un peuple opprimé au sein duquel l'opresseur trouvera plus de kollabos que de résistants finit par se libérer pour, finalement, se retrouver prisonnier et victime de ses libérateurs (ou du moins de certains d'entre eux).Dès lors il peut m'arriver aussi de me dire, in petto, "Qu'ils crèvent ! J'en ai marre ! Ras le cul de me défoncer pour des nèfles !".Et puis ça repart parce que, malgré tout, il y a des oppresseurs et des victimes et que mon éducation me rend la chose insupportable.Avec le temps les désillusions s'accumulent, l'énergie s'amenuise et le ras-le-bol, le découragement et la souffrance prennent le pas sur la rage, on se dit que, quoiqu'on fasse, ça ne sert à rien.Il est peut-être temps de mourir ?

Maëster 24/08/2008 13:17





C'est quand on ne résiste plus et qu'on ne se révolte plus qu'on est mort, et non quand on est mort qu'on ne résiste plus et qu'on ne se révolte plus.